suivez-moi sur :

Philippe da Cruz : graphique and web designer
Philippe da Cruz

Blog

0

Envoyer votre site WordPress en ligne

Illustration de l'article envoyer votre site WordPress en ligne

Apprenez à mettre en ligne votre site local WordPress.

Alors ça y est ? Vous êtes enfin prêt(e) à mettre en ligne votre tout nouveau site WordPress ? Félicitations ! Mais maintenant, comment allez-vous vous y prendre pour rendre votre site consultable par des milliers d’internautes ?

Si vous avez lu mon article sur la façon d’installer WordPress en local, vous aviez sûrement remarqué que la tâche était assez longue et qu’il fallait installer un logiciel appelé Wamp (ou Mamp sous Mac) pour simuler le serveur et faire fonctionner les pages PHP,… Et bien ici, il y aura beaucoup moins à faire. En effet, votre serveur c’est votre hébergeur qui vous le fournit. En gros, vous n’avez presque qu’à mettre votre dossier contenant WordPress et votre site directement en ligne à l’aide de votre client FTP favori : Filezilla, Cyberduck,… Cependant, il y a quand même quelques étapes à suivre :

Étape 1 : avoir un nom de domaine et un hébergeur acceptant WordPress

Tout d’abord choisissez bien le nom de votre site, ce qu’on appelle couramment votre nom de domaine. Si plus tard vous vous rendez compte que le nom ne vous convient pas et que vous en changez, cela pourrait jouer un mauvais tour à votre référencement (si seulement vous référencez bien sûr). Dans ce tutoriel, nous ne verrons pas les bonnes pratiques pour choisir un nom pour son site mais je vous conseille tout de même de prendre un nom simple et qui correspond bien au futur contenu.

Vous devez ensuite trouver un hébergeur qui accepte le CMS WordPress. Avant de faire votre choix, vérifiez que votre futur hébergeur utilise la dernière version de PHP et MSQL, qu’on vous alloue au moins 32MB de mémoire de scripts et enfin que vous aurez la possibilité de faire de l’URL rewriting (réécriture d’URL) avec Mod_Rewrite ce qui vous permettra d’avoir de belle URL sans % ou plein de chiffres. Pour un bon hébergeur je vous invite à regarder en ligne. Un conseil seulement, si votre site est en français, choisissez un hébergeur français. En effet, cela aura un impact positif sur la rapidité d’affichage et le référencement de votre site.

Étape 2 : exporter votre base de données local

Démarrez WampServer ou MampServer car vous devez tout d’abord exporter votre base de données local Wamp ou Mamp vers votre hébergeur. Une fois votre serveur local lancé, allez sur votre page phpMyAdmin et entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe. Dans le menu de gauche, cliquez sur le nom de la base de données qui contiendra WordPress (c’est la base de données que vous avez créée quand vous avez commencé à installer votre site en local) pour moi elle correspond à WordPress.


écran d'accueil de phpMyAdmin


Ne vous occupez pas des autres bases de données (pour moi : information_scheme et mysql). Ces bases de données contiennent les informations de mon site en local et dont je n’aurai donc plus besoin quand le site sera en ligne.
Après avoir cliqué, vous vous trouvez face à un tableaux contenant les tables de votre base de données. Sur la bar de navigation juste au dessus, appuyez sur ‘exporter‘.


Image du bouton de navigation Exporter de phpMyAdmin


Vous devez penser à bien vérifier que les cases ‘SQL’ et ‘Transmettre’ sont bien cochées avant de cliquer sur ‘Exécuter’ se situant en bas à droite. Enfin, choisissez l’endroit où vous désirez sauvegarder le ou les fichiers sql.


Image de la page d'exportation de la base de données de phpMyAdmin.

Étape 3 : installer WordPress

Connectez-vous à votre hébergeur web avec votre identifiant et votre mot de passe et envoyez à la racine de votre site le dossier contenant uniquement le logiciel WordPress que vous aurez préalablement dézippé . Vous pouvez aussi installer WordPress dans un dossier appelé blog par exemple. Dans ce second cas, vous aurez une adresse URL de type : http://www.nomdevotresite.com/blog/. Si cela ne vous dérange pas vous pouvez continuer
.
Attention ! Si vous êtes hébergé(e) chez free.fr, vous devez mettre un fichier .htaccess (oui, avec le point devant) que vous aurez créé sur notepad ou notepad++ et dans lequel vous aurez ínscrit php1 (oui, seulement php1). Cela est nécessaire pour faire fonctionner php5 chez Free.

Si vous avez la version anglaise de WordPress et que vous voulez la traduction en français, il vous faut télécharger le fichier fr_FR.mo et le mettre dans le sous dossier wp-includes/languages. Si vous n’avez pas ce répertoire, créez-le.

Si vous avez mis le dossier WordPress à la racine rendez-vous sur : http://www.nomdemonsite.com/wp-admin/install.php

Si vous avez mis votre dossier WordPress dans un sous-répertoire rendez-vous sur : http://www.nomdemonsite.com/nom-du-fichier-contenant-wordpress/wp-admin/install.php

Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, vous devriez voir un panneau vous demandant de créer un fichier de configuration. Cliquez sur le bouton ‘Créer le fichier de configuration’. Si vous n’avez pas ce message mais que vous tombez directement sur la fenêtre d’accueil de WordPress, c’est très bien et vous n’avez juste qu’à cliquer sur ‘Allons-y !’.

Ensuite, vous arrivez à une nouvelle fenêtre de WordPress. On vous demande ici d’entrer les détails de connexion à votre base de données ou de contacter votre hébergeur si vous ne les connaissez pas.


Page de paramétrage de WordPress.


Comme l’indique l’image ci-dessus, vous devez à présent entrer les informations suivantes :

  1. Nom de la base de données : votre login ou ce que vous voulez
  2. Identifiant : votre login
  3. Mot de passe : votre mot de passe
  4. Hôte de la base de données : le nom de votre hébergeur
  5. Préfixe de table : wp_ ou ce que vous voulez_

Quand vous avez rempli tous les champs demandés, cliquez sur ‘Valider’.

Étape 4 : importer votre base de données en ligne

Maintenant, allez sur phpMyAdmin en ligne et comme vous êtes censé(e) être l’admin, accordez-vous tous les privilèges que ce soit en accès ou en modifications.
Si vous avez déjà une base de données ou que vous voulez tout simplement mettre en ligne les informations contenues dans votre base de données local, vous pouvez l’importer depuis votre phpMyAdmin en ligne en cliquant sur le nom de la nouvelle base de données que nous venons de créer puis en cliquant sur l’onglet ‘Importer’. Après, allez chercher vos fichiers *.sql que nous avons exporté dans la partie 1 et cliquez sur ‘Exécuter’.


Page structure de phpMyAdmin.


Attention ! Si votre base de données fait plus de 5MB, l’import peut prendre beaucoup de temps.

A la fin, vous devriez avoir un message du type : ‘L’ importation a été terminée avec succès…’

Étape 5 : modifications des options et envoi des pages de votre site

Vous pouvez encore apporter des modifications à votre base de données.
Cliquez sur l’onglet ‘Structures’ en haut puis cliquez sur la première icône juste à droite de wp_options. L’icône ressemblant à une feuille d’agenda avec des lignes noires et lorsqu’on le survol, le mot ‘Afficher’ apparaît.

Vous devriez maintenant voir une liste avec le titre option_name, contenant : siteurl, blogname, … Vous pouvez changer les valeurs de siteurl (si vous êtes chez free.fr, mefiez-vous car tout n’est pas permis pour les modifications d’URL) et de blogname.

Pour faire vos modifications, cliquez sur l’icône crayon.


Trois lignes d'options de WordPress provenant d'un tableau de phpMyAdmin.


Entrez un nom pour votre blog et votre nouvelle URL (sans le mot localhost par exemple :) ) mais n’utilisez pas d’antislash. Si vous n’avez plus de changements à faire, vous pouvez sortir de phpMyAdmin.

Il ne vous reste plus qu’à mettre en ligne la totalité du dossier contenant votre site dans le dossier themes de WordPress. Avant, prenez soin de modifier les liens ‘localhost’ de vos anciennes pages php et/ou HTML locales si besoin. Vous devez impérativement mettre le dossier contenant votre site dans le lieu que vous avez indiqué à l’étape 3 sinon ça ne fonctionne pas.

Si vous voulez importer votre site WordPress se trouvant en ligne et le mettre en local, vous pouvez mettre les lignes de code suivantes dans le fichier wp-config.php une fois les fichiers importer sur votre ordinateur :

//*Set Path
define('WP_HOME', 'http://localhost' );
define('WP_SITEURL', 'http://localhost');

Voilà, le tutoriel touche à sa fin. Si vous avez un problème, laissez un commentaire et j’essaierai de vous aider. Je vous conseille de toujours garder une version local de votre site WordPress et de travailler sur celle-ci avant de mettre en ligne toutes modifications. Aussi, ça vous fait une sauvegarde en plus au cas où.

Posté dans WordPress | 0 commentaires

Laisser un commentaire

*

*


− sept = 2